Session Buts !!!

Après de belles semaines passées à Potrero, nous voilà partis et tous sur-motivés    pour aller faire de la waterline !! Direction la Huasteca Potosina avec une escale à Real de quatorce ! Après la visite de ce joli village magique, on s’offrira une nuit à la belle étoile dans le désert…

259 Magic desert

Sur la route, le paysage change assez radicalement, de montagne au désert, passant également par pas mal de terres cultivées, nous arrivons enfin dans cette région où les cours d’eau et cascades sont multiples, et la végétation bien dense. A peine arrivés, nous sommes un peu inquiets en terme de possibilités d’instal’ et mise à l’eau… En effet, il y a plusieurs cyclones sur le territoire et la météo annonce « pluie, pluie et pluie de nouveau » !

262 Punte de dios

Bien décidés à faire de la « water » nous partons en reconnaissance sur différents sites qui nous tiennent à cœur… Malheureusement, l’eau est d’une rare violence de par son débit et tout ce qu’elle charrie… Tous les endroits envisagés sont impraticables et très dangereux en ce moment « il va donc falloir que l’on revoie le programme les copains ! ».

266 Pj surf

Nous avions remarqué au matin avec Faleg et Rom une belle ligne non loin du village et décidons coûte que coûte de poser au moins une ligne ! Le courant y est un peu moins fort que partout et une belle largeur nous y attend. Nous arrivons sur place et commençons l’installation sans attendre pendant que Chlo et Laurette s’affairent à une bonne plâtrée de pasta « merci les filles » ;) . Rom déroule la «  rasta » d’un arbre pendant que Pj la fait passer à la nage de l’autre côté de la berge, pas évident du tout avec le courant !!! Bref ça s’est fait, il ne nous reste plus qu’à mettre un peu de tension !

« Youpiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!» enfin une ptite water-line de secours, sur laquelle toute l’équipe ira faire un tour avec le sourire dans une ambiance jungle style !

Le soir même, une décision est prise : « On se taille » ! Direction le célèbre Sotano de las golondrinas (le gouffre). Le moral un peu miné par cet échec mais il fallait être réaliste, avec cette météo, nous n’aurions rien pu faire avant une quinzaine de jours (minimum) dans cette région…

La soirée se passera donc en voiture pendant quelques heures sur des routes en piteux états, encombrées par de multiples glissements de terrain et branches d’arbre… Nous arrivons à Aquismon, petit village non loin « d’El Sotano de las Golondrinas » avec une panne de batterie en prime ! Le lendemain, après un peu de mécanique en compagnie d’Iban, gérant de la Taqueria voisine, on prend la route vers celui que nous attendions avec impatience « Le gouffre des hirondelles ».

272 Las golondrinas

A notre arrivée surprise ! C’est une communauté qui gère l’accès au site et entretien les lieux.

Tarif : 30 pesos par tête de pipe pour rentrer. On expose le projet de tendre une highline au-dessus du gouffre. Nous partons le visiter et en revenant, les gens de la communauté nous donneront le verdict…  Réaction à la vue de ce gouffre, «WOuaaahh !! C’est magnifique ». La visibilité s’arrête à 60m de profondeur environ alors que celui-ci en fait plus de 350m sur le premier palier « bon style ».  ;)

Une équipe de cordistes rencontrés au bord du gouffre nous apprennent qu’à cause du surplus d’activités sur ce lieu, la communauté restreint les possibilités aux activités nouvelles, et surtout si les gens n’alignent pas de grosses sommes d’argent… !!! L’équipe commence à s’inquiéter, même si on y croit encore !

 

… … … Fin d’aprèm’, le conseil commence et la communauté est fortement représentée :

Faleg expose le projet et nos attentes, en accentuant fortement sur l’échange international et les différentes actions que nous avons menées depuis notre arrivée au Mexique.  Ils nous expliquent que le base-jump a déjà beaucoup nuit aux oiseaux habitants du gouffre, qu’il y a déjà eu des tyroliennes installées provoquant des accidents avec les oiseaux, qu’ils ont déjà autorisé pas mal d’activités jusqu’à aujourd’hui mais que le rappel reste la dernière qu’ils autoriseront… Que d’aller négocier l’appui du gouvernement est inutile puisque c’est eux qui auront le dernier mot… On nous a laissé entendre la somme de 40000 pesos… !!! La blague… Une communauté qui veut protéger la faune et la flore de cette merveille de la nature, mais qui tombe tous ses principes si l’argent est à l’appui ! C’est vraiment triste… Toutes les lignes que nous ouvrons ici, nous souhaitons qu’elles puissent être refaites à l’avenir, outre le fait que nous n’avions pas les moyens de sortir cette somme, c’est complètement hors de nos principes et de nos idées quant à la pratique de la highline…

Nouvel échec… Nouveau coup au moral, la pluie ne s’arrêtant toujours pas depuis maintenant quatre jours rendant la vie de tous les jours plus difficile !

275 La luvia

On décide de changer d’air et d’étudier s’il n’y aurait pas d’autres gouffres dans la région en solution de secours… Direction Xilitla, où Bepé, un grimpeur du coin qui tient un camping, pourrait peut-être nous aiguiller. Nous envisageons un premier gouffre, qui sera rapidement abandonné, un énorme nid de guêpes présent sur le site rendant sont accès très compliqué et dangereux… Nous recevons des nouvelles d’Iban (cuisinier mécanicien d’Aquismon toujours motivé à nous aider !), qui s’est rendu sur un gouffre très peu connu et compliqué d’accès, avec une nouvelle réponse négative de la part de la communauté sur place, si la question de l’argent est écartée, une fois de plus…

Bref, nous sommes en pleine jungle. Des arbres immenses, lianes, orchidées diverses et variées insectes en tout genre et reptiles sont omniprésents. Plus une fringue sèche, un camion détrempé où l’odeur de moisi commence à empester, et bien sûr, absolument rien pour sécher tout ça… Nous avions connus des moments plus cléments ;( . La pluie commence sérieusement à nous taper sur le système !

Un petit point météo et pas un jour sans pluie annoncé à deux semaines « c’est la loose ». On ne veut pas perdre de temps et remettons donc la suite du programme en question. Les cyclones on fait des dégâts considérables qui nous emmènent aujourd’hui à un triste bilan de 80 morts dans la semaine et des disparitions multiples. Les gens disent que ça fait plus de 100 ans que ce n’est pas arrivé ici au Mexique !

281 innondations

La décision est prise, on avance. Santiago, un grimpeur nous a contacté il y a quelque temps en nous proposant de lui rendre visite à Mineral del Chico, un village qui est sur la route pour le sud en espérant y trouver un peu de soleil !

Après une nuit épique à 5 dans la voiture avec tout le matos trempé, « on the road again ! »

3 réflexions au sujet de « Session Buts !!! »

  1. animo chicos que ese animo no decaiga aca en potrero ya sesaron las lluvias y espero que sea igual donde ustedes se encuentren ahora un gran saludo a todos y un gran abrazo cuando quieran regresar aqui en potrero tienen su casa

  2. Siento mucho que no les haya ido muy bien y no pudieron hacer highline en El Sótano de las Golondrinas porque les pidieron ¡40,000 pesos!

    En fin, ánimo amigos, les va a ir mejor.
    En Yucatán han habido 3 días seguidos de sol sin lluvia. Buenas noticias.
    Pinta bien. Afortunadamente no hay ninguna inundación.

    ¡Un abrazo! :)

  3. Ping : Nouvelles des Boursiers | Le blog des Bourses Expé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>